Le guide des aides pour la rénovation énergétique en 2024

Naviguer dans le dédale des aides financières pour la rénovation énergétique peut être complexe. Entre MaPrimeRénov’, les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), le chèque énergie ou encore la TVA réduite à 5,5 %, il est facile de se perdre. À l’heure où les coûts de l’énergie grimpent, ces dispositifs sont essentiels pour alléger le coût des travaux. Cet article offre un panorama complet des différentes aides disponibles en 2024, leurs montants et comment les obtenir.

aides 2024 renovation energetique

MaPrimeRénov’ : Une Aide Renforcée en 2024

Depuis 2020, MaPrimeRénov’ a remplacé l’ancien Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) et les aides de l’Anah « Habiter Mieux ». Elle s’applique à une gamme variée de travaux, y compris l’isolation thermique et l’installation de systèmes de chauffage plus écologiques. En 2024, cette aide se décline en deux parcours :

  • Le parcours décarboné : jusqu’à 20 000 € sur 5 ans, pour des travaux ciblés sur le remplacement de systèmes de chauffage ou l’amélioration de l’isolation.
  • Le parcours accompagné : jusqu’à 63 000 €, pour des rénovations globales nécessitant l’intervention d’un Accompagnateur Rénov’.

Pour être éligible, les travaux doivent concerner une résidence principale de plus de 15 ans. Les bailleurs et les copropriétaires peuvent également en bénéficier, mais pas les locataires.

Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE)

Les CEE sont des aides attribuées par les fournisseurs d’énergie, destinées à financer des projets qui améliorent l’efficacité énergétique d’un logement. Ils couvrent jusqu’à 100 % des coûts, hors combinaison avec d’autres aides comme MaPrimeRénov’. Environ 50 types de travaux sont éligibles, tels que le remplacement de chaudières à fioul ou l’isolation des combles. Les primes CEE peuvent être majorées via l’initiative « Coup de Pouce », offrant des montants supplémentaires pour des actions spécifiques, comme l’installation de pompes à chaleur ou la rénovation complète visant à améliorer le diagnostic de performance énergétique.

L’Éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ)

L’éco-PTZ permet d’emprunter jusqu’à 50 000 € sans intérêts pour financer des travaux de rénovation énergétique. La durée de remboursement peut aller jusqu’à 20 ans pour les projets les plus ambitieux. Cet emprunt est accessible aux propriétaires, qu’ils soient occupants ou bailleurs, et peut être cumulé avec d’autres aides.

Le Prêt Avance Rénovation

Introduit plus récemment, le Prêt Avance Rénovation est une option où le remboursement est reporté jusqu’à la vente ou la transmission du bien. Ce prêt, soutenu par l’État à 75 %, devient une solution attractive, notamment pour les personnes âgées souhaitant améliorer leur logement sans alourdir leur budget immédiat.

Le Chèque Énergie

Le chèque énergie est une aide directe versée chaque année aux foyers aux revenus modestes, sans qu’aucune demande ne soit nécessaire. Il peut être utilisé pour payer les factures d’énergie ou pour financer une partie des travaux de rénovation. En 2023, 5,8 millions de ménages ont bénéficié de cette aide, et en 2024, le montant peut aller jusqu’à 277 €.

La TVA Réduite à 5,5 %

Pour inciter à la rénovation énergétique, la TVA est réduite à 5,5 % sur certains travaux, facilitant ainsi les investissements dans l’amélioration de l’efficacité énergétique des logements construits depuis plus de deux ans. Cette réduction s’applique directement sur les devis et factures fournis par les entreprises réalisant les travaux.

Changements et Suppressions en 2024

L’année 2024 apporte plusieurs ajustements dans le paysage des aides à la rénovation :

  • Action Logement, une aide pour les salariés propriétaires aux ressources modestes, est mise en pause depuis 2020.
  • Les programmes Habiter Mieux de l’Anah ont fusionné avec MaPrimeRénov’.
  • Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) a été supprimé en 2020.

Cumul des Aides

Il est souvent possible de combiner plusieurs aides pour maximiser le financement de vos travaux. Par exemple, vous pouvez cumuler la prime énergie CEE avec MaPrimeRénov’, un éco-prêt et un chèque énergie pour le remplacement d’une chaudière. Cependant, il est crucial de soumettre vos demandes avant le début des travaux pour garantir l’éligibilité.

Conclusion

Que vous cherchiez à isoler votre maison ou à remplacer votre système de chauffage, de nombreuses aides sont disponibles pour rendre ces projets plus abordables. Il est important de bien comprendre les critères et de préparer vos demandes à l’avance. Pour en savoir plus sur chaque dispositif, n’hésitez pas à consulter les ressources mises à disposition pour la rénovation énergétique.

Renov France vous accompagne dans votre projet professionnel

De l’étude de votre besoin à l’installation, Renov France vous offre un projet clé en main